Comment passer aux cheveux gris !

Si comme moi l’idée vous trotte dans la tête, je vous donne quelques conseils pour passer aux cheveux gris sereinement. Vous trouverez également trois portraits de femmes qui portent fièrement leur jolie chevelure argentée !

Comment et pourquoi passer aux cheveux gris

L’idée m’est venue après le premier confinement car pendant presque deux mois je n’ai pas pu aller chez mon coiffeur et j’ai commencé à voir mes cheveux blancs! J’ai trouvé que c’était une bonne idée de les laisser mais je ne suis pas allée plus loin, j’ai retrouvé mon coiffeur et mes habitudes! Par contre avant les vacances d’été mon coiffeur m’a annoncé qu’il ferme son commerce, j’y ai vu un signe j’ai donc décidé de me lancer dans la « Grey Transition ».

Il y a plusieurs raisons, j’en ai marre d’être obligée d’aller tous les mois faire une couleur, je trouve que mes cheveux s’abiment et j’ai perdu mon coiffeur préféré !

Lire : Comment rajeunir de 10 ans sans bistouri

Témoignage de silvers

Nadine

Je m’appelle Nadine j’ai 59 ans, auto-entrepreneuse en lithothérapie, minimaliste dans l’âme, et en plein refus de la société de consommation ! Malgré les années je suis toujours en rébellion !!!Je suis brune à la base et j’ai eu mes 1ers cheveux blancs vers 33 ans, j’ai commencé les couleurs, rouge, violet, bleu nuit, noir, puis je suis passée aux couleurs végétales. Je pense que suite à un gros choc émotionnel, mes cheveux ont blanchi d’un coup.

A partir de là, mes racines réapparaissaient très vite après chaque coloration. Pour mes 55 ans j’ai décidé de laisser mes cheveux vivre leur vie et j’ai eu la surprise de constater que les blancs étaient majoritaires. J’ai adoré la transition, je surveillais l’évolution, je les attendais avec impatience, ça n’a duré que 6 mois car j’avais opté pour une coupe courte. Mes cheveux blancs je les ai aimés tout de suite. Je me suis sentie rayonnante, lumineuse, heureuse et en adéquation avec ma personnalité. Ma famille l’a très bien accepté, mes amies aussi même si elles colorent toujours leurs cheveux et sont persuadées que les cheveux silvers ne leur iraient pas ! Mon teint est en adéquation avec la couleur de mes cheveux, je ne me suis jamais beaucoup maquillée et là je n’en éprouve plus du tout le besoin. Ca va faire 6 ans je me sens épanouie et je n’ai jamais eu l’idée de reprendre les couleurs ! Ma couleur silver est juste celle que je dois avoir.

Anne

Comment passer aux cheveux gris
Anne

Je m’appelle Anne et j’ai 48 ans (pendant encore deux mois)Je dirige depuis 10 ans une entreprise de 150 salariés avec mon mari. Auparavant, j’étais professeur des écoles et ai enseigné pendant 15 ans, dont 4 ans avec une direction d’école. J’aime la mer, j’aime naviguer, j’aime me laisser porter au gré du vent. Par-dessus tout, j’aime voyager, et découvrir de nouveaux horizons… lointains ou pas. Je suis sportive à mes heures perdues, parce que j’aime ça, mais surtout aujourd’hui pour garder une bonne forme physique. Je pratique surtout la course à pied et le crossfit. J’aime manger et bien manger… je suis assez gourmande !J’aime beaucoup lire, mais c’est par périodes. Et bien sûr, je me découvre, depuis plusieurs mois, une passion sur le tard pour le mannequinat.

J’ai enlevé mon premier cheveu blanc à 16 ans. Et j’ai commencé à colorer mes cheveux à 24 ans, car ils devenaient déjà bien poivre et sel, notamment au niveau des tempes.

J’en avais assez de recommencer toutes les trois semaines, et surtout, j’ai développé une allergie sur la paume des mains. Et puis je voulais voir ce que ça faisait d’avoir les cheveux gris, comme mon papa. Je trouvais cela joli et pourtant, ce n’était pas du tout tendance.

Au départ, c’est surtout mes amis et ma famille qui trouvaient « surprenant » et « osé » à seulement 37 ans. Mais j’ai surtout écouté ma coiffeuse qui a su me faire une transition en douceur. A l’époque, il était hors de question de laisser apparaître une démarcation ! Alors toutes les trois semaines, elle me faisait quelques légères mèches noires à la racine… et avec le temps, sur la longueur, tout s’est gentiment fondu jusqu’à tout arrêter, deux ans après.

Oh non ! Je n’ai jamais regretté !!! Au contraire, j’étais fière d’assumer ce gris, d’être différente des autres, mais surtout, d’être moi. D’autant plus qu’on me disait souvent que cela m’allait bien (ce qui pouvait quand même parfois conforter mon choix). Mais je n’ai jamais pensé une seconde refaire une teinture depuis 10 ans. L’avantage aussi, c’est que mon cheveu a retrouvé sa texture et sa souplesse naturelles. Ils sont plus doux, et plus forts aussi. Et ils ne graissent plus au bout de deux jours !Et enfin, le gris, contrairement au noir de mes cheveux adoucit vraiment le visage. En somme je fais moins peur

J’encourage toutes les femmes qui le souhaitent à franchir le pas. C’est facile, il suffit juste de le vouloir, mais de le vouloir vraiment. Mais c’est un choix. Et je respecte le choix de chacune des femmes. L’important est d’être en phase avec soi-même…Aujourd’hui, ma chevelure, c’est mon trésor, je l’entretiens et j’en prends grand soin !

Isabelle

Comment passer aux cheveux gris
Isabelle

Conseillère en image : Isabelle Peyrouse, 56 ans le 3 septembre et créatrice depuis 2004, d’un espace dédié à la beauté « Beauté, bien-être et relooking » à Neuilly-sur-Marne en région parisienne. Mes passions, j’en ai beaucoup car je suis très curieuse. Le plus important pour moi est d’avoir réussi à faire de ma passion un travail. La mode est une passion de toujours, l’esthétique, l’aide aux autres, le mieux vivre, écrire.

J’ai eu mes premiers cheveux blancs vers 35 ans, l’âge où j’ai commencé à faire des colorations. A partir de là, j’ai testé toutes les couleurs, le meilleur comme le pire, sans jamais être satisfaite du résultat qui ne faisait pas naturel.

C’est en janvier 2018 que j’ai pris la décision d’arrêter les décolorations car à l’époque j’étais blonde. J’avais changé de coiffeur depuis un an et c’est lui qui m’a encouragée. Je pense que dans ma tête j’étais prête depuis longtemps sans oser passer le cap.

La transition s’est faite assez vite avec le blond au départ et je n’ai pas hésité à me faire couper les cheveux très courts car je n’avais pas envie de l’effet racine apparent.

La première année a été difficile, car je n’avais pas que des retours positifs. Il m’a fallu du temps et de la patience pour laisser repousser mes cheveux et voir ma vraie couleur se révéler. Je n’ai jamais regretté mon choix et c’est certainement ce changement capillaire qui m’a donné envie de créer ma page instagram. Ce qui a beaucoup amusé mes enfants au départ, plutôt moqueurs, mais ce qui m’a permis de voir que je n’étais pas la seule à avoir pris cette décision.

Le gris n’est ni une mode, ni une tendance, c’est un état d’esprit, une certaine liberté.

Le seul conseil que je peux donner pour bien porter les cheveux gris c’est de prendre soin de son image avec une coiffure et un make-up soignés et un look adapté à sa personnalité.

Mon idée des cheveux gris

Comment passer aux cheveux gris
Solange en transition vers le gris

Je commence à peine ma transition vers le gris comme vous pouvez le constater! Pour le moment je laisse pousser mes cheveux et d’ici deux ou trois mois j’envisage une coupe courte pour éviter trop de démarcation. Je n’écoute pas les personnes qui me disent : tu vas prendre 10 ans, ça va te vieillir … Je me ferai ma propre opinion et si le résultat ne me plaît pas je pourrai toujours refaire une couleur ! De plus, je suis assez têtue et quand j’ai une idée dans la tête j’aime bien aller jusqu’au bout !

Alors est-ce que vous avez les cheveux gris ou blanc et est-ce la transition vous tente ou pas les filles ?

PS J’ai un soucis pour répondre à vos commentaires, j’essaye de régler ce problème au plus vite !

10 Commentaires

  1. 9 octobre 2021 / 19h21

    Un article intéressant car beaucoup de femmes se posent la question de laisser leurs cheveux vivre leur vie naturellement. Je crois qu’il faut se sentir prête pour ça. Par expérience, je sais qu’il y a un déclic à un moment donné, différent pour chacune. J’ai sauté le pas il y a 2 ans. Je faisais des retouches coloration racines toutes les 3 semaines. J’en avais assez. J’ai laissé pousser quelques semaines, à ce moment-là, j’avais un blond moyen. Mais je ne voulais pas attendre que tout repousse pour passer au blanc. J’ai tout fait en 2 étapes, mais j’aurais pu le faire en une seule. J’ai commencé par des mèches blanches, car je voulais avoir une idée de ce que serait un ensemble plus clair avec mon teint. Et presque tout de suite, j’ai voulu plus de blanc. La 2ème séance, j’ai dit OK pour enlever toute trace de couleur. Donc, nettoyage du cheveu par déco douce avec protection Fibreplex ou Olaplex, puis patine. Et c’était fait ! Depuis quelque temps, je n’ai même plus de patine. Les cheveux sont naturels. Et ils sont beaucoup moins secs qu’avant. Je ne regrette pas du tout. Je me sens mieux comme ça. Et quelle liberté !! Mais chaque cas est différent. Pourcentage de blancs, tons plus gris, poivre et sel, blanc polaire… Et si ça ne plaît pas on peut toujours recolorer ! Tu verras au fur et et à mesure.

  2. Amélie
    17 septembre 2021 / 20h51

    j’ai beaucoup, beaucoup plus de 50 ans et pour la première fois quelques fils d’argent sur des cheveux bruns. jusqu’à présent j’étais blondes avec quelques mèches plus claires. aujourd’hui j’envisages de garder ma couleur naturelle avec quelques mèches blanches et comme toi si cela ne me plait pas et bien je repasserai au blond. LOL

  3. Chantal
    15 septembre 2021 / 13h22

    Merci Solange pour cet article et ces témoignages de femmes différentes mais inspirantes, j’y réfléchi en ce moment ?
    Belle journée
    Bises

  4. Cathy
    15 septembre 2021 / 11h46

    Coucou
    Et pourquoi pas… si tu as envie il faut essayer… le retour en arrière est toujours possible!!!
    Perso je ne le sent pas encore…
    Mais c’est très beau aussi…
    Des bisous…😻

  5. sandrine
    14 septembre 2021 / 13h33

    coucou Solange, pour ma part, je ne souhaite pas passer en mode silver pour le moment et je me demande si je passerai ce cap un jour… mais il est certain que se libérer de cette obligation de se teindre les cheveux toutes les 4 semaines c’est effectivement un soulagement. Depuis quelques semaines, j’ai retrouvé une couleur qui me convient parfaitement et je suis ravie du résultat. j’espère que tu réussiras à passer le cap de la transition car j’imagine que c’est compliqué. bisous.

  6. 12 septembre 2021 / 21h08

    Bonjour Solange, Quand on a envie de le faire, ne pas hésiter ! Il y a un déclic à un moment donné. Moi ce fut après le confinement et au même moment la retraite : j’ai voulu un changement fort… et je le regrette pas ! Ma coiffeuse m’a accompagné dans le changement pour éviter le trait de démarcation (qui nous fait toujours peur car disgracieux)! Les coiffeurs ont l’habitude ! Par contre, les cheveux blancs nécessitent beaucoup plus d’entretien pour les nourrir, hydrater et avoir un blanc brillant et intense. Le passage chez le coiffeur reste de mise ! Questions vestimentaires, de fait j’ai revu également beaucoup de choses et je me suis faite aider : donc le plein de nouveautés à venir pour toi. Vive le silver âge !

    • Solange
      Auteur/autrice
      13 septembre 2021 / 20h34

      Bonjour Isabelle,
      Merci pour ton témoignage et tu as bien fait ! Moi c’est la démarcation qui me gêne le plus ! Je pense que la coupe courte va s’imposer ! Vive les jolies Silvers
      Belle soirée

  7. 11 septembre 2021 / 19h12

    Ma Solange , chacun fait son expérience et en tire ses conclusions … je trouve que chez certaines c’est réussi mais elles sont rares pour d’autres oui en effet je ne les ai pas reconnues et je les trouve vieillies . Mais comme tu dis l’essentiel est de se sentir soi et de se sentir bien . En ce qui me concerne je ne suis pas prête je garde ça pour les temps à venir et jnedpere avoir encore du temps ! Plus tard j’aurai bien le temps !
    Bises
    Cathy

    • Solange
      Auteur/autrice
      13 septembre 2021 / 20h42

      CC ma Cathy,
      Oui l’essentiel et de se sentir bien et de se plaire et je me ferai ma propre idée !
      Belle soirée,
      Bises

  8. 11 septembre 2021 / 10h17

    Merci solange pour cette mise en lumière. Si ca peut encourager certaines femmes à se libérer d’une contrainte te, j’en serai heureuse. Non ca ne vieillit pas, non on ne prends pas 10 ans ! Aujourdhui de plus en plus,de femmes assument et en font un atout de séduction.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?